Abidjan déroule le tapis rouge à 17 Premières dames africaines


Premieres damesActrices de développement et jouant un rôle crucial aux cotés de leurs époux « présidents », 17 Premières Dames de l’Afrique de l’Ouest et du Sahel sont attendues à Abidjan, la capitale économique ivoirienne, du 16 au 18 octobre prochain.

Ce déplacement s’inscrit dans le cadre de la Conférence sur la lutte contre les violences, la traite, l’exploitation et le travail des Enfants.

Thème central de la conférence: « Protection des enfants : quelle contribution des Premières Dames dans la lutte contre les violences, la traite, l’exploitation et le travail des Enfants en Afrique de l’Ouest et dans le Sahel ? ».

Cet espace d’échanges sera l’occasion de procéder au lancement de la campagne régional de communication pour un changement social et comportemental sur le projet « Autonomisation des femmes et dividende démographique au Sahel » (SWEED).

Dans le cadre de la lutte contre le travail des Enfants, souligne notre confrère Ok Dakar, « la conférence devra susciter une implication des Premières Dames dans la protection des Enfants et plus spécifiquement dans la lutte contre les violences faites aux Enfants, la traite et le travail de ces derniers ».

« Il va s’agir aussi, dans le cadre spécifique de l’autonomisation des Femmes, d’obtenir l’engagement des Premières Dames sur les actions clés en faveur de l’autonomisation des Femmes, des adolescentes et des filles dans leurs pays respectifs et dans la région du Sahel », souligne le site d’informations.

Des experts de 17 pays sont attendus à cet effet sur les bords de la lagune Ebrié. Lesquels viendront du Bénin, le Burkina Faso, le Cap-Vert, la Côte d’Ivoire, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Liberia, le Togo, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, la Sierra Leone, et le Tchad.

A lire aussi :