Servis, ils se taisent et sevrés, ils nous annoncent l’Apocalypse.

dialogue national inclusifJ’ai du mal à comprendre cette effervescence et cet acharnement à vouloir museler ou détruire l’autre, pour la seule raison qu’il ne partage pas nos opinions ou n’exécute pas nos volontés au premier signe ou geste.
Nous sommes différents, c’est incontestable et tout à tout fait dans la normalité. Ce qui l’est beaucoup moins, c’est que nous y voyons des différends qui nous poussent à parler de séparation ou de scission.
Il est paradoxal que nous ne puissions vivre en symbiose sur un territoire aussi vaste que riche, pour une population sobre et digne.

Nos richesses dans la mer et en sous-sol, ne suffisent elles pas à une population qui se contente de peu ?
Ou bien nos élites font de nos populations des alibis pour se dévorer entre elles ? Je crois que le problème est là. Peu de politiciens se battent pour le peuple. Ils le font plutôt par arrivisme, opportunisme et égoïsme.

Servis, ils se taisent et applaudissent des pieds avant les mains. Sevrés, ils nous annoncent l’Apocalypse.
Parmi eux, il existe aussi des femmes et des hommes hautement patriotes et singulièrement intègres.

Debellahi Abdel Jelil